L'isolation étanche à l'air...à vie !

ISOLAT BMS + 190 SOLEXTREME. C’est le nouveau procédé d’isolation thermique en polyuréthane projeté associé à un enduit de sol porté par isOlat FRANCE avec la société Parex LANKO. Le but est de remplacer la chape par un ragréage et ainsi diminuer la charge pesant sur le plancher. Mais ce n’est pas son seul avantage. Cette innovation bénéficie d’un Avis Technique isolation délivré par le CSTB. Explications.

Avis Technique isolation

Avis Technique isolation pour une application sous un sol céramique

isOlat FRANCE a depuis toujours pris le parti de l’excellence et de la certification. Les performances d’Isolat BMS, mousse isolante exclusive de notre réseau, sont ainsi certifiées par le CSTB. Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment délivre également les Avis Techniques pour l’isolation thermique. C’est donc auprès de cet établissement public qu’isOlat FRANCE a présenté le procédé ISOLAT BMS + 190 SOLEXTREME pour appréciation.

Responsable Qualité & Certification d’isOlat FRANCE, Pierre-Antoine Bertier raconte : « Cela concerne la mise en oeuvre de notre mousse isolante et d’un ragréage sous un revêtement céramique. Ce procédé permet de remplacer la chape, liquide ou traditionnelle, située sur l’isolant par un enduit de ragréage. Le carrelage est ensuite mis en oeuvre dessus. C’est une innovation conçue en partenariat avec le groupe Parex, acteur mondial des mortiers industriels. Elle fonctionne avec la mousse polyuréthane isOlat FRANCE (Isolat BMS) et un enduit de ragréage pour sol intérieur Parex LANKO (190 SOLEXTREME). D’où son nom !« .

Remplacer la chape sous le revêtement du sol par une couche de ragréage apporte deux avantages principaux. D’abord, cela allège considérablement la charge qui pèse sur le sol. La masse volumique du ragréage est en effet largement inférieure à celle d’une chape liquide ou traditionnelle. Deuxième avantage, ce procédé permet de diminuer l’épaisseur du système constructif sur plancher. Une couche de ragréage de 1,5 cm offre ainsi des performances équivalentes à celles d’une chape de 5 cm environ.

Un comportement au feu validé par le CSTB

« Ce processus de reconnaissance auprès du CSTB est extrêmement précis et assez long. Nous travaillons dessus depuis 4 ans« , nous apprend Pierre-Antoine Bertier. Les informations et les données techniques sont fournies conformément au référentiel du CSTB. « Le procédé ISOLAT BMS + 190 SOLEXTREME a aussi subi de nombreux tests. Notre innovation a passé toutes les étapes avec succès notamment pour sa résistance au feu. Nous pouvons maintenant la déployer sur l’ensemble de notre réseau national« .