L'isolation étanche à l'air...à vie !

L’isolation en sous-face de plancher par projection de polyuréthane offre de nombreux avantages. L’application de notre isolant Isolat BMS par le dessous est efficace et durable. Les isoleurs du réseau isOlat FRANCE assurent ainsi une isolation très performante pour les bâtiments résidentiels ou tertiaires.

Isolation en sous-face : un atout fort du polyuréthane projeté

Le polyuréthane projeté est un procédé d’isolation aux multiples possibilités. Son utilisation pour isoler les murs et les sols, notamment, est très répandue. Mais ce n’est pas tout. Les maîtres d’ouvrage sont de plus en plus convaincus par la mousse polyuréthane pour isoler un plancher en sous-face. Alors, comment ça marche ?

Une isolation en sous-face signifie en fait que le produit isolant est posé (appliqué dans le cas du polyuréthane projeté) en-dessous de la pièce à traiter. Plutôt que d’appliquer les couches de mousse polyuréthane sur le sol, les techniciens passent par l’étage inférieur. Est-ce que cette pratique est toujours réalisable ? Non. Pour pouvoir isoler en sous-face de plancher, plusieurs conditions doivent être réunies.

Quand une isolation en sous-face de plancher est-elle possible ?

Au préalable de tout projet d’isolation dans le neuf ou dans l’ancien, rappelons que la reconnaissance des lieux par les professionnels isOlat FRANCE est indispensable. En effet, seul un professionnel aguerri pourra valider l’option d’isoler en sous-face. Selon les objectifs à atteindre et la configuration des supports, il pourra préconiser la meilleure solution.

Au sein du réseau isOlat FRANCE, l’isolation en sous-face grâce au procédé du polyuréthane projeté est couverte par un Avis Technique. Celui-ci est spécifique à Isolat BMS, le produit exclusif employé par nos applicateurs. Il est délivré par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), organisme public indépendant. Cet Avis Technique précise donc les supports sur lesquels la mousse polyuréthane peut être mise en oeuvre :

  • Plancher nervuré à poutrelles préfabriquées et entrevous béton associés à du béton coulé en oeuvre ou associés à d’autres constituants préfabriqués par du béton coulé en oeuvre
  • Dalle pleine confectionnée à partir de pré-dalles préfabriquées et de béton coulé en oeuvre
  • Dalles pleines coulées en place
  • Plancher confectionné à partir de dalles alvéolées en béton précontraint
  • Plancher à entrevous en béton ou terre cuite avec dalle coulée en oeuvre

En d’autres termes, il est possible d’isoler en sous-face les planchers intermédiaires ainsi que les planchers sous combles perdus. Une autre condition est toutefois indispensable à une isolation en sous-face de plancher par projection de mousse polyuréthane. En effet, il faut que le support soit accessible, tout simplement ! C’est une problématique qui se pose principalement pour un type particulier d’isolation en sous-face : isoler un vide sanitaire.

Les avantages d’une isolation en sous-face

Sous-face : la solution pour une isolation globale des bâtiments

Isoler un sol en sous-face est une réponse à des problématiques récurrentes d’isolation. Les maisons construites avant 1975, notamment, souffrent souvent d’un défaut dans l’isolation de leur enveloppe globale. Une isolation en sous-face permet alors d’isoler, lors d’un projet de rénovation énergétique, des sols (et des locaux) qui ne l’étaient pas auparavant. Sans nécessiter de lourds travaux, cette technique provoque une amélioration remarquable des performances d’un bâti. De plus, un projet d’isolation en sous-face entre dans le cadre de la rénovation énergétique. Comme pour toutes les applications de la mousse polyuréthane, des aides financières encouragent donc les pratiques d’isolation en sous-face.

Rapport qualité / prix

Isoler en sous-face est triplement bénéfique pour les occupants d’une maison ou d’un bâtiment tertiaire. Déjà, la présence d’un système isolant performant comme le polyuréthane projeté apporte un meilleur confort intérieur. Ensuite, des économies sont réalisées sur la consommation énergétique pour le chauffage ou la climatisation. Enfin, une isolation en sous-face de plancher est en général plus intéressante sur le plan financier qu’une isolation du plancher part le dessus. Bien sûr, l’intervention des équipes isOlat FRANCE sera aussi rigoureuse et efficace que pour l’isolation des sols. Mais la mise en oeuvre sera moins lourde (pas de travaux pour recouvrir l’isolation du plancher) et plus rapide. Au final, le maître d’oeuvre réduit ainsi considérablement son investissement.

Adaptation au support et performance

La présence d’éléments apparents de la structure du bâtiment n’est pas un problème pour isoler un plancher en sous-face. À partir du moment où le support est accessible, le spécialiste isOlat FRANCE s’adapte aux poutrelles, canalisations et autres irrégularités. Dans certaines situations, l’intervention d’un autre corps de métier est nécessaire avant de projeter l’isolant. C’est ainsi le cas pour déplacer un néon présent sur le support à isoler. Cette action doit être effectuée par un professionnel agréé.

Avec le polyuréthane projeté, les ponts thermiques au niveau des jonctions avec les parois verticales sont également évités. Isolat BMS comble en effet les éventuelles déperditions d’air grâce à son expansion sous forme de mousse isolante. L’isolation en sous-face est ainsi continue sur l’ensemble du support, permettant au polyuréthane de donner sa pleine mesure en isolation thermique.

Gain de place

Si une isolation en sous-face permet d’éviter des travaux lourds pour isoler le sol des locaux concernés, elle apporte aussi un autre bénéfice. Le choix de ce procédé évite de fait la perte de place dans l’espace intérieur. Le gain peut sembler minime puisque cela se joue sur quelques centimètres. En tout cas pour une isolation en mousse polyuréthane dont l’épaisseur nécessaire est largement inférieure aux besoins des autres isolants. Mais cette différence est importante dans certaines situations comme les locaux commerciaux, les parcs de stationnement automobile, etc.